Introduction

Notre école et la scolarisation des élèves ayant des besoins particuliers
Bref historique

Dans les années 70, les Ecoles de Martigny inscrivent en 1ère enfantine, selon la décision des parents, tous les enfants qui ont atteint l’âge légal de la fréquenter (4 ans). Ensuite durant leur scolarité, des mesures sont proposées pour les élèves en difficulté. Ces mesures vont de l’appui pédagogique à l’inscription dans une classe d’observation ou d’adaptation selon les difficultés ou le degré du handicap.

La Commune de Martigny, avec l’aval de l’Office de l’Enseignement Spécialisé (OES), accepte aussi dans ces classes d’observation et d’adaptation des élèves en difficulté des communes de la région. Les élèves en situation de handicap sévère fréquentent généralement des institutions spécialisées (comme l’école « La Bruyère » qui a été créée par une association de parents d’enfants mentalement handicapés).

En 1989, un troisième bâtiment scolaire est construit. Ces nouveaux locaux permettent d’accueillir les classes de l’école « La Bruyère », ainsi que des classes enfantines et primaires. L’Etat du Valais et la Commune de Martigny signent une convention qui confie à la commune la direction et la gestion de l’école « La Bruyère ».

A partir de 1992, il y a une suppression progressive de toutes les classes spéciales et un refus de l’exclusion. Tous les élèves sont scolarisés dans les classes enfantines et primaires.

Une aide est mise en place pour répondre aux besoins spécifiques de chacun :

– des appuis pour les élèves avec des difficultés scolaires,

– du soutien pour les élèves allophones,

– des duos pédagogiques (Enseignant titulaire et enseignant spécialisé) pour les élèves en situation de handicap.

Progressivement on ne parle plus d’intégration dans les classes enfantines et primaires de Martigny, mais de scolarisation des élèves quels que soient leurs besoins particuliers durant leur scolarité. Il y a une volonté marquée de ne plus discriminer.

Jusqu’en 1997 les élèves en situation de handicap étaient regroupés à Martigny. A partir de cette date, la scolarisation se fait dans l’école de la commune de domicile de l’élève.

Convention

Une nouvelle convention est signée en septembre 2003, entre l’Etat du Valais et la Commune de Martigny ainsi que vingt-trois Communes des Districts d’Entremont, de Martigny et quelques-unes du District de St-Maurice.

La Commune de Martigny devient responsable de la scolarisation des enfants relevant des mesures de formation scolaire spéciale au sens de l’AI des Communes signataires.

A ce titre la Commune de Martigny est désignée comme Centre AI.
Puis en 2004 la dénomination devient Centre Pédagogique Spécialisé (CPS).

Des Conventions similaires sont signées dans les autres régions du Valais en 2004 et 2005 (Monthey, Sion, Sierre et le Haut-Valais).