Œuvre Mobilité

Projet d’œuvre
Ecole Ville – Martigny

Description de projet / explicatif de l’oeuvre

Le projet expose le changement de société – l’enjeu, actuel et à venir, de la mobilité douce et du développement durable.

L’œuvre joue entre le fond et la forme, entre une vision engagée et un visuel ludique, entre les références et les symboles. Elle jongle avec les temporalités pour s’adresser à la nouvelle génération et rappeler la responsabilité et le devoir de transmission des adultes.

Le groupe – les enfants, les parents et la communauté

Cette illustration offre une double lecture, selon la génération du lecteur. Elle illustre le groupe, la communauté (le gang des culotte courtes à vélo), prêt s’élancer sur la route comme à changer le monde. Le traitement visuel parlera aux plus âgés. Il nous renvoi aux photographies d’antan – à une époque peut-être plus paisible et insouciante régulée par le temps, les saisons et la proximité de la nature. Le message est que Nous, ensemble – toutes générations confondues, avons le pouvoir (la mobilité) entre nos mains pour changer et améliorer, simplement, le futur.

La ville – le rêve, la responsabilité

L’arrière-plan fait écho à New York et les grandes agglomérations. Il évoque à travers la caricature symbolique américaine le rêve citadin et la volonté de bâtir toujours plus, toujours plus vite et toujours plus haut. Au fil des années, ce rêve a mis en lumière les problématiques entre le besoin de loger la population, les conséquences de densifier l’espace, le besoin d’espace vert… Localement, la gestion des espaces et les stratégies de construction est un sujet tout autant important. Le développement durable et la qualité de vie de la population sont foncièrement liés au développement de la Ville et ceux qui la bâtissent (urbaniste, architectes, promoteurs et politiques).

Animaux et insectes – vie local et mixité internationale

Si les enfants affichent le message d’un développement durable, les éléments en premier et dernier plan matérialisent, quant à eux, le résultat et les conséquences positives de ce changement. Le fond jaune transmet la lumière et l’énergie. Les insectes et oiseaux marquent le mouvement et la vie. La diversité des couleurs et des motifs nous conduit au voyage et à l’exotisme. Pourtant et aussi incroyable que cela puisse paraître, tous sont issus de la faune locale.

Cette mise en relation entre la région et l’exotisme nous conduit vers la réflexion plus profonde et sociale qu’est la migration.

L’exemple du paillon «Vanessa Cardui ou Belle-Dame» expose des motifs léopards et les tonalités de savane, non sans raison, puisqu’il part de l’Afrique exécute un voyage de plus de 5’000 kilomètres pour arriver en Suisse au printemps. La nature est un livre sur lequel nous marchons et nous rappelle que les mouvements de population fait partie intégrante des processus naturels.

Cette construction visuelle s’inspire des papillons et oiseaux pour traiter de la place de Martigny, comme carrefour de l’Europe, d’hier et de demain. Elle aborde le sujet par la mixité et la diversité culturelle comme une donnée encrée et une richesse pour la Ville.

Libellule et papillon – symbole du changement

Au sens propre comme au sens figuré, la libellule placée au centre du mur, fige le point de gravité de l’œuvre.

Elle symbolise le mouvement et le changement positif, à l’image des papillons qui renforcent cette symbolique de par leurs étapes de mutations.

Chargées d’éléments et de plans de lectures, cette œuvre retranscrit l’espoir du changement pour un développement durable pour tous.