Remarques

Extraits du plan proposé par le département. Il est demandé aux enseignants, au parents et à l’ensemble des acteurs de tout mettre en oeuvre pour respecter ces directives. 

Il est également demandé à chacun de prendre un peu de recul et ne pas sombrer inutilement dans une situation de stress et de nervosité. 

 

Généralités

 

Le département a créé un concept de protection adapté à la situation épidémiologique actuelle et évolutif selon les développements possibles de la pandémie.

Tous les degrés d’enseignement ont repris l’année scolaire en classes complètes.

La principale adaptation concerne le port du masque par le personnel enseignant, respectivement toutes les personnes adultes de l’école, et les mesures de protection à adopter strictement par ce dernier. En cas de contamination, cela permet de réduire significativement les risques de quarantaine et par là même de fermeture temporaire d’un établissement. Il s’agit également d’une mesure de protection des personnes adultes de l’établissement, potentiellement plus exposées à des complications que les élèves. 

Objectifs

Le plan de protection a pour but :

  • de garantir une reprise des cours et un déroulement de l’année scolaire aussi normal que possible.
  • de se tenir prêt à réagir rapidement à toute évolution de la situation.
  • de maintenir le taux des nouveaux cas à un niveau faible malgré la présence de nombreuses personnes dans un établissement.
Règles de base
  1. Les surfaces et les objets sont régulièrement nettoyés (au moins 2x par jour) après leur utilisation, en particulier si plusieurs personnes entrent en contact avec eux.
  2. Les personnes malades rentrent à domicile ou ne viennent pas à l’école.
  3. Les personnes sont informées sur les mesures prises et sur les comportements à adopter.
  4. Les directions s’assurent de la mise en œuvre des prescriptions.
  5. En cas de contamination ou de cas avérés dans un établissement, l’inspecteur d’arrondissement en est informé de suite. Les décisions sanitaires, dont la mise en quarantaine, sont de la compétence du médecin cantonal ou de ses remplaçants.

Adultes actifs dans l’école (enseignants, personnel administratif, …)

  1. Les adultes se nettoient régulièrement les mains à l’aide du gel hydro-alcoolique mis à disposition par l’école. Le liquide hydro-alcoolique à disposition est uniquement destiné à une utilisation dans le cadre scolaire.
  2. Les adultes portent le masque quand ils sont hors de la salle de classe, en particulier dans les couloirs et les zones communes.
  3. En principe, il n’y a pas de port du masque en classe.

 

Elèves

  1. En principe, les élèves ne portent pas le masque à l’école.
  2. Les élèves n’utilisent pas de produit hydro-alcoolique.
  3. Les gestes barrières sont progressivement appliqués.
    Gestes barrières

    Les élèves se lavent régulièrement les mains à l’eau et au savon, et dans tous les cas lors de leur arrivée en classe. Le temps nécessaire à ce geste d’hygiène doit être planifié. Les lavabos sont à équiper de distributeurs de savon liquide et de serviettes jetables. Les installations sont suffisantes. Les élèves n’utilisent pas de désinfectant pour les mains, sauf situation exceptionnelle.

    Les élèves, en particulier ceux du cycle 1, peuvent se déplacer en classe, sur le chemin de l’école et dans la cour de récréation sans autre prescription.

    Pour les élèves des cycles 2 et 3, les gestes barrières https://ofspch/ seront progressivement appliqués.

    Dans la mesure du possible, les enseignants maintiennent une distance entre eux et les élèves. L’enseignant, en particulier s’il appartient à une catégorie dite vulnérable, peut porter un masque en classe.

    Les gestes barrières sont à appliquer strictement entre enseignants et entre adultes au sein de l’établissement. Les directions doivent coordonner les présences dans les espaces communs (salle des maîtres, local de photocopies, vestiaire, …) en fonction des locaux et des surfaces à disposition. Le port du masque est obligatoire pour les adultes à l’intérieur de l’établissement. Le masque n’est, en principe, pas porté en classe.

    Le secrétariat est à équiper d’un plexiglas protégeant le personnel administratif en contact direct avec les visiteurs. Les personnes externes (parents, livreurs, …) ne se rendent à l’école que sur rendez-vous, que cela soit sur le temps scolaire ou extra-scolaire. Le personnel administratif porte le masque lorsqu’il est au guichet.

    Les personnes adultes, dont les parents, doivent en principe éviter le périmètre de l’école. Les regroupements d’adultes aux abords de l’école sont interdits. Des indications correspondantes, barrières, … peuvent être mises en place dans la zone de l’école selon la configuration des lieux

        Réunion de parents

        • Port du masque obligatoire (prier les parents à prendre leurs propres masques)
        • Désinfection des mains à l’entrée du bâtiment ou de la classe
        • Inscription obligatoire à l’une des deux séances (séances en demi-groupes)
        • Limitation à un parent par enfant (Exceptions : p.ex. parents ne vivant plus ensemble)
        • La réunion se fait directement dans la classe. 
        • Pas d’apéritif à la suite de la réunion.
        • Aucun regroupement de parents n’est autorisé dans le périmètre de l’école. (à rappeler, valable également le reste de la semaine).

        Cour de récréation

        Les enfants ne doivent pas partager de boisson ou de nourriture.
        Les gestes barrières seront progressivement appliqués.

        Promenade d'automne

        Les sorties d’automne pourront avoir lieu, mais par classe, en privilégiant les déplacements à pied ou à vélo. 

        En résumé...

        Une personne se met en quarantaine uniquement si l’Unité cantonale des maladies transmissibles (UCMT) l’a décidée.

        Lorsqu’une personne (enfant ou enseignant)  s’annonce malade durant les cours, elle doit :

        a) porter de suite un masque
        b) rentrer à domicile
        c) s’annoncer à son médecin traitant
        d) suivre les recommandations de son médecin traitant

        La décision d’un retour en classe est prise après disparition des symptômes :

        a) par le médecin traitant
        b) ou par l’Unité cantonale

        Les décision en lien avec une quarantaine est de la compétence de l’Office du médecin cantonal.

        La direction et les enseignants

        a) suivent strictement les instructions de l’UCMT et du Service de l’enseignement.
        b) respectent strictement le secret médical et n’ont pas la compétence de transmettre des informations aux parents.